L'ATTSO pleure les enfants des pensionnats qui ont disparu, rend hommage aux survivants et s'engage à remédier aux effets persistants de la colonisation sur les peuples autochtones 

 

C'est avec une tristesse absolument indescriptible que nous avons appris la découverte des corps de 215 enfants sur le terrain de l'ancien pensionnat de Kamloops. Nous sommes de tout cœur avec la Première Nation Tk’emlúps te Secwépemc et avec toutes les communautés autochtones affligées par cette tragédie.
 
Nous pleurons la perte des enfants et nous déplorons que des générations aient souffert de politiques et de systèmes de l'histoire du Canada, notamment les pensionnats financés par l'État qui équivalent à un génocide culturel des peuples autochtones de l'Île de la Tortue. Cette tragique découverte a provoqué une profonde désolation d'un bout à l'autre du pays. 

Nous reconnaissons qu'un tel acte abominable n'est pas un incident isolé dans la longue et honteuse relation colonialiste que le gouvernement du Canada et les peuples colonisateurs ont entretenue avec les Premières Nations du Canada. On estime que plus de 150 000 enfants ont été retirés de leurs familles et placés dans les pensionnats. Ce sont de courageux survivants qui nous ont informés des mauvais traitements et de la négligence dont ils ont été victimes, et des traumatismes qui s'ensuivent encore aujourd'hui. Cette histoire et l'injustice qui se perpétue continueront de nous hanter tant que nous ne serons pas disposés à entendre la vérité des personnes qui sont toujours avec nous et les voix de celles qui ont été oubliées, qui se sont perdues et que nous avons refusé de croire. Sans une telle démarche, il n'y aura pas de réconciliation. 

L'ATTSO salue ses membres autochtones, ses partenaires autochtones et les communautés autochtones, et elle leur rend hommage. En tant qu'alliés, il y va de notre responsabilité non seulement de nous souvenir de notre passé, mais aussi de travailler en vue de la vérité et de la réconciliation. Plus particulièrement, l'ATTSO comprend que tout progrès significatif nécessite de reconnaître les contributions continues et historiques de la profession du travail social relativement à la colonisation et au racisme envers les Autochtones, et d'en tenir compte. À titre de travailleuses et de travailleurs sociaux, nous devons chercher à démanteler de telles pratiques en nous engageant à favoriser la réconciliation et à y participer en soutenant l'autodétermination des peuples autochtones et en faisant valoir la nécessité d'une collaboration et d'un apprentissage continus de la part des membres en matière d'inclusion culturelle et d'humilité. 

L'ATTSO souligne qu'il nous incombe collectivement de nous souvenir des victimes du système des pensionnats et de réclamer justice pour elles. En tant que responsables, nous lançons un appel à tous les paliers de gouvernement pour qu'ils engagent des changements concrets afin de remédier à l'héritage des pensionnats et de faire progresser la réconciliation et la sécurité des peuples autochtones.

Si vous avez besoin de soutien, vous pouvez appeler la Ligne d'écoute téléphonique concernant les pensionnats indiens jour et nuit au 1 866 925-4419. La Ligne d'écoute d'espoir pour le mieux-être, qui est également disponible 24 heures sur 24, offre des services immédiats de counseling en santé mentale et propose une intervention en cas de crise à toutes les personnes autochtones du Canada en appelant au 1 855 242-3310.


 Série de séminaires de l'ATTSO axés sur la diversité, l'équité et les droits de la personne

Un élément fondamental visant à remédier à l'histoire colonialiste du Canada consiste à poursuivre l'éducation et la sensibilisation. Nous vous encourageons à prendre part à la Série estivale de séminaires de l'ATTSO qui commence le 7 juin et qui est nettement axée sur la cessation et le démantèlement du racisme dans tous les systèmes, et sur la déconstruction de la domination dans l'exercice du travail social. En particulier, les trois séminaires énumérés ci-dessous visent précisément à promouvoir la mise en œuvre de l'exercice d'un travail social anticolonialiste :

8 juin | De 12 à 13 h. HAE
Taking Stock of Social Work's Colonial Past and Present: Strategies for Shifting Power and Eurocentric Perspectives in Social Work
Anita Vaillancourt, BSW/H, MTS, Ph. D.

15 juin | De 12 à 13 h. HAE
Advancing A Spiritual Social Work Praxis Through Anti-Colonial and Anti-Racist Narrative Practice
Siham Elkassem, TSI, MTS, candidate au doctorat, et Dre Sobia Shaikh

22 juin | De 12 à 13 h. HAE
European/Settler-Descendant Social Workers Working with Indigenous Clients Within a Mainstream Social Work Practice
Mack Treanor Greer-Delarosbel, HNBSW, MTS, TSI 


À propos de l'ATTSO
L'ATTSO est la voix du travail social en Ontario. L'ATTSO est une association volontaire bilingue à but non lucratif qui représente environ 7000 + travailleuses et travailleurs sociaux. Tous les membres sont titulaires d'un diplôme universitaire en travail social, soit d'un baccalauréat, d'une maîtrise ou d'un doctorat. L'ATTSO intervient activement au nom des travailleuses et travailleurs sociaux sur des questions d'intérêt pour la profession et elle préconise l'amélioration de politiques et de programmes sociaux qui touchent directement l'exercice du travail social et les groupes de clients à qui leurs services s'adressent.